Logotype de Medialexie
Logotype de Medialexie
 

La dyslexie

 

Le terme dyslexie désigne un trouble du langage (troubles des apprentissages) ; il concerne principalement la lecture, l’écriture et l’orthographe. La dyslexie forme un ensemble de difficultés chez un enfant ou un adulte qui :

  • a évolué dans un environnement affectif, social et culturel normal ;
  • a été normalement scolarisé ;
  • présente une absence de troubles sensoriels ou perceptifs (ouïe, vue) ;
  • présente une absence de troubles psychologiques primaires.
  • présente un niveau intellectuel normal, mais dont les performances en langage écrit sont nettement inférieures aux capacités manifestées dans d’autres domaines ;

Les dyslexies / dysorthographies sévères se manifestent généralement dès le cours primaire, alors que les atteintes plus légères peuvent passer longtemps inaperçues et ne se révéler qu’ultérieurement.

Source : AQETA

 

Comment dépister la dyslexie?

 

Ce qu’il faut surveiller :

  • Les sons sont transformés ;
  • La lecture est très lente ;
  • Les mots, dont la fréquence d’usage est moins grande,
    sont lus encore plus lentement et de façon très segmentée ;
  • Les mots sont devinés à partir de leur apparence visuelle (exemple : on lit «jamais» au lieu de «j’avais»).
  • Les mots irréguliers ne sont pas lus avec exactitude ;
  • La lecture est hésitante (transformer les lettres en sons ou décortiquer les mots en syllabes peut sembler un défi);

 

 

Qui contacter pour un diagnostic?

 

Orthophoniste :

L’orthophoniste est le professionnel des troubles de la communication qui évalue et traite des problèmes variés :

Le langage (parler, comprendre, lire et écrire) : par exemple, dysphasie, dyslexie, aphasie suite à un accident vasculaire-cérébral ou suite à un traumatisme crânio-cérébral, etc.

La communication : par exemple, difficultés associées à des problématiques plus globales comme une surdité, un problème moteur, l’autisme, une démence, une déficience intellectuelle, etc.

La parole : par exemple, le bégaiement, des problèmes d’articulation dans le cadre d’une maladie dégénérative comme la maladie de Parkinson, etc.

Orthopédagogue :

L’orthopédagogie est la science de l’éducation dont l’objet est l’évaluation et l’intervention relatives aux apprenants  susceptibles de présenter ou présentant des difficultés d’apprentissage scolaire, incluant les troubles des apprentissages. Sa pratique prend appui sur la recherche en ortho didactique, en didactique, en pédagogie, en sciences cognitives.

L’évaluation orthopédagogique consiste à préciser les difficultés que présente l’apprenant sur le plan des connaissances, des stratégies et des processus cognitifs, principalement en lecture, en écriture et en mathématiques. Elle inclut le dépistage des apprenants pouvant présenter des difficultés d’apprentissage. L’évaluation orthopédagogique considère également d’autres facteurs susceptibles d’influencer l’apprentissage, soit des facteurs affectifs et motivationnels, socio familiaux et scolaires, notamment les approches pédagogiques.

S’appuyant sur les conclusions  évaluatives, l’intervention orthopédagogique a des visées préventives ou rééducatives de nature corrective ou compensatoire, afin de permettre à l’apprenant de progresser de façon optimale sur le plan des apprentissages scolaires en lecture, en écriture et en mathématiques. Elle s’adresse directement à l’apprenant et implique la collaboration avec les intervenants concernés (enseignants, parents, professionnels).

Neuropsychologue :

Chez l’enfant, le neuropsychologue consultera également le dossier scolaire de l’élève : bulletins, observations des enseignants, bilan des interventions offertes par les différents professionnels (psychologue scolaire, orthopédagogue, psychoéducateur, etc.), exemples de travaux scolaires, etc…